«

»

Août
26

La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)

La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) regroupe un ensemble d’exigences à respecter. Elle a pour but de limiter la consommation énergétique dans la construction des nouveaux bâtiments. Elle met à jour la RT 2005 qui était en vigueur depuis janvier 2006. Le but est de concevoir des bâtiments et logements qui sont économes en énergie. La volonté est d’arriver en 2020 à des bâtiments dont le bilan énergétique est nul.

RT 2012

La RT 2012 est appliquée depuis octobre 2011 pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire et des habitations en zone ANRU (une agence qui assure le suivi du Programme National de Rénovation Urbaine). Elle est appliquée depuis janvier 2013 pour tous les bâtiments neufs. La RT 2012 porte principalement sur 3 exigences : l’efficacité énergétique du bâti, la consommation énergétique du bâtiment et le confort d’été des bâtiments non climatisés.

L’efficacité énergétique du bâti.

Cette exigence se mesure grâce au coefficient Bbiomax. Elle impose une limitation du besoin en énergie pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage liés à la conception du bâti.

La consommation énergétique du bâtiment.

Cette consommation se mesure par le coefficient Cepmax. Cette mesure porte sur la consommation de chauffage, de refroidissement, d’éclairage, de production d’eau chaude sanitaire et d’auxiliaires (pompes, ventilateurs…). Elle ne doit pas dépasser 50 kWh/m²/an. Les équipements énergétiques doivent être performants et à haut rendement.

Le confort d’été dans les bâtiments non climatisés.

Il faut pouvoir avoir accès à un bon niveau de confort lors de fortes chaleurs sans avoir à recourir à un système actif de refroidissement. La température à l’intérieur du bâtiment ne doit pas atteindre un certain seuil durant 5 jours très chauds.

RT 2012

Révision de la RT 2012.

Depuis 2015 la RT 2012 est simplifiée et ne s’applique plus pour les bâtiments neufs de moins de 50 m2 (constructions ou extensions). Un arrêté de 2014 permet également une dérogation pour les logements collectifs de respecter un Cep inférieur à 57,5 kWh/m²/an au lieu de 50 kW, jusqu’en 2017.

Plus d’infos sur le site du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>